Centre des arts martiaux coréens de Nantes, taekwondo, hapkido, shiatsu

KMDojang sur le net


Paiement en ligne

 

 

Nos autres sites









Les dernières news

Inscriptions 2017-18 Inscriptions 2017-18... Cliquez !
Dernier cours, planning, reprise ! Fiche d'inscription, date de reprise....

Citation du mois

"Qui connait l'homme, connait le monde, la structure de l'univers comme son histoire, nul besoin de constituer à grand peine des sciences spéciales, le savoir est UN". ( Confucius)

Historique

L'histoire ancienne

Un art martial aux sources très anciennes... ??? Il est dit que le Taekwondo serait le résultat de la synthèse d'arts de combats coréens millénaires et de diverses autres influences. Sa version moderne telle que nous la pratiquons bénéficie d'un héritage culturel Coréen évident, car le Taekwondo de l'an 2000 se démarque aisément des autres arts asiatiques. Toutefois est-il juste de dire que le Taekwondo serait né en Corée il y a plus de vingt siècles ? Il ne portait certes pas encore ce nom, et les coréens de l'époque ont pratiqué (voir développé ?) différents arts martiaux de combat, à mains nues et avec armes. On a en effet retrouvé des peintures murales et des fresques de la dynastie Koguryo (de 37 avant JC à 668) représentant des combattants à mains nues pratiquant des techniques similaires au Taekwondo contemporain. Les dynasties de l'époque étudièrent tout particulièrement les techniques de poings et de pieds qui permettaient aux guerriers de combattre à mains nues. La première forme s'appelait Subak ("main vide") puis Kwon-Bup (techniques de poings) et encore Taekkyon (technique de pieds). Or toutes ces pratiques martiales sont avant tout d'origine chinoises ! Sauf pour le Taekkyon qui effectivement est exclusivement lié à la culture coréenne et à ses joutes populaires. Puis eu lieu l'annexion de la Corée par le Japon en 1911. Les japonais interdirent aussitôt la pratique des formes martiales "coréennes" pour les remplacer par le Karaté, Judo etc... Ce qui allait devenir le Taekwondo se nourri alors des ces influences forcées, même si certains maîtres coréens continuèrent secrètement à s'entraîner, préservant ainsi un héritage martial et culturel lié au pays. De plus à cette période des coréens poursuivent leur études au Japon. Parmi eux les futurs fondateurs des "kwan" (écoles) qui pratiquent alors, entre autre, le Karate-do de maitre Funakoshi. Ainsi nombre d'entre eux pratiquent es arts du Japon et d'Okinawa. Mais le Karaté ayant lui-même des origines chinoises (Kara-te signifiant originellement "main de chine", à rapproché du Tangsudo coréen signifiant "voie de la main des Tang" en référence à la dynastie chinoise) : les sources d'inspirations et de travail sont varièes. On pourrait dire : un bagage technique issue des styles Chinois avec une transmission, une méthode d'apprentissage issue de la culture Japonaise. Le Taekwondo s'est bâtit sur ce substrat. Il est un art martial qui s'est construit une identité et un style de la libération du joug Japonais (1945) jusqu'à nos jours. Il a donc dû puisé et insisté sur ses racines ancestrales purement coréennes (Taekkyon), avec un bagage technique fondamental issu des arts martiaux sino-japonais.

 

L'histoire récente

Le Taekwondo dans sa forme moderne est donc né à la fin de la seconde guerre mondiale. A la libération de la péninsule coréenne, plusieurs maîtres (ré)ouvrirent des Kwan (écoles) et reprirent l'enseignement des méthodes anciennes de combat à mains nues. A cette occasion, mue par la volonté politique de mettre la nation Coréenne en avant, de longues recherches et des études techniques et scientifiques poussées furent entreprises pour créer un "nouvel" art martial. Les Kwan les plus célèbres sont:

 

  • Chung Do Kwan* (Me Lee Won-Guk)
  • Mu Duk Kwan (Me Hwang Hi)
  • Oh Do Kwan (Me Choi Hong-Hi)
  • Song Mu Kwan (Me Roh Byung-Jik)
  • Ji Do Kwan (Me Chun Sang-Sup)
  • Chang Mu Kwan (Me Byong In-Yoon)
A l'initiative du général coréen Choi Hong-Hi, la décision d'unifier les différents Kwan - de ce qui deviendra le Taekwondo - est prise en 1955. Les recherches effectuées aboutissent alors à la définition du Taekwondo comme forme moderne de l'ancien Taekkyon. Le choix du nom Tae Kwon Do date de 1957, 2 ans après la première réunion de 1955, qui avait alors opté pour Tae Soo Do. Le Taekwondo est enseigné aux policiers, aux militaires et aux étudiants. L'association coréenne de Taekwondo, la KTA, est crée en 1961. En 1962, le Taekwondo devient officiellement sport national de la République de Corée. En 1966, le général Choi Hong Hi, que certains considèrent comme le "père" du Taekwondo moderne, crée l'ITF (Fédération Internationale de Taekwondo). Le Kukkiwon, centre mondial du Taekwondo, est construit à Séoul en 1972. Et en 1973, pour des raisons idéologiques, est crée "notre" fédération mondiale de Taekwondo la WTF qui organise la même année les premiers championnats du monde. La création de la WTF entraîne alors une scission avec l'ITF. Malgré de très nombreuses tentatives de rapprochement cette division est toujours d'actualité (d'autant plus que des remaniements techniques de part et d'autre ont accentués les différences). Quoi qu'il en soit des experts coréens sont envoyés de part le monde pour développer et enseigner le Taekwondo à l'échelle internationale, avec le succès et le rayonnement qu'on lui connait aujourd'hui. La reconnaissance mondiale du Taekwondo comme art martial et sport de combat intervient en 1994: le Taekwondo devient discipline olympique. A ce jour la WTFcompte plus de 180 pays affiliés et environ 60 millions de pratiquants, ce qui en fait l'art martial / sport de combat le plus répandu. Le Taekwondo a donc cette caractéristique d'être "récent" et en total accord avec les besoins et exigences de notre société moderne. En France nous sommes 50000 licenciés, et, cela mérite d'être souligné, 30% sont des femmes.

 

* à noté que de nombreux Maîtres envoyés en France sont issus du Chung Do Kwan, dont Me Lee Moon-Ho, 9ème Dan, expert coréen mondialement reconnu qui à introduit le Taekwondo dans notre région en 1977.


L'histoire des Pays de Loire

Les pratiquants se doivent de savoir que le Taekwondo a été importé dans notre région en 1977 par Me Lee Moon-Ho, 9ème Dan, expert coréen mondialement reconnu (qui enseigne toujours à Nantes). Tous les premiers clubs de la région sont ceux de ses élèves, puis des élèves de ses élèves... Il est par ailleurs reconnu comme ayant apporté la dimension moderne (déplacements, percussion et dynamique...) du Taekwondo olympique. Son influence sur le combat sportif à donc été déterminante : un de ses premiers élèves n'hésite pas à dire qu'il a ré-inventé le Taekwondo !! Il anime toujours aujourd'hui des stages tous les ans un peu partout en France et en Pays de Loire. Stages auxquels les enseignants du Kwang Myung Dojang participent régulièrement.



Vidéo "Global Taekwondo"

Une vidéo très complète pour ceux et celles qui veulent en savoir plus.
Vous n'êtes pas bilingue ? Alors à vos dictionnaires !!


Photo du mois

 

 b_150_100_16777215_00___images_photodumois.jpg

Le blog du "Sabomnim"

Blog personnel du "sabomnim" ("professeur" en coréen) sur différents sujets : alimentation, santé, évolution personnel, réflexions diverses, ... : http://sabomnim.blogspot.com/

La médiathèque des Arts Martiaux et Arts de Bien-Etre (les dernières rentrées au club)

LIVRE : Anatomie clinique médecine
- Anatomie théorique de l’être vivant. Plus spécifique odontologie, obstétrique et médecine physique.
- 577 pages.
- Maloine.
(merci à Charles-Edouard qui a fait don du livre à la médiathèque du dojang).

 

LIVRE : Atlas d'anatomie humaine médecine
- Ensemble des connaissances pour les futurs médecins, dentistes, sages-femmes, kinésithérapeuthes et infirmiers.
- 600 pages.
- Masson.
(merci à Charles-Edouard qui a fait don du livre à la médiathèque du dojang).

 

DVD : Under pressure dki ko
- Plus de 40 KO de GM Bowman, 9ème dan
- 27 minutes (anglais).
- Zendoryu.

 

 

DVD : "Système immunitaire et les microbes"Système immunitaire
- Documentaire de JJ Crèvecoeur et du C. Ben Mamou (PhD) : un outil indispensable pour les individus soucieux de leur bien-être (location réservée au majeur).
- 130 minutes.
- Autonomie et développements.

 

LIVRE : The Dillman method of pressure point fightingdillman dki
- Le père moderne du Kyusho-Jitsu partage ouvertement ses recherches et révèle ainsi les secrets autrefois transmis à quelques rares "élus".
- 271 pages (anglais).
- DKI.